İNGENİERİE EN GENİE CİVİL

DEFİNİTİON DE L’İNGENİERİE EN GENİE CİVİL

L’ingénieur en génie civil assure le bon déroulement des projets mis en oeuvre sur les chantiers. En raison de son implication dans toutes les phases du projet, on le compare parfois à un chef d’orchestre.
Comment devenir Ingénieur en génie civil ? Retrouvez ici les missions, formation nécessaire, rémunération de cette profession.
Mission du métier : Ingénieur en génie civil

Au stade premier, lors de la conception du projet, l’ingénieur en génie civil s’occupe des calculs et des simulations. C’est lui qui choisit les matériaux à utiliser et qui définit les méthodes de travail. Pour cela, il tient compte des coûts de production et des délais de fabrication. Au second stade, une fois que le projet est validé, l’ingénieur en génie civil dirige la réalisation des travaux. Ses missions peuvent varier en fonction de la nature même du chantier, mais, dans l’ensemble, c’est à lui de :
• Encadrer la conception du projet au sein d’une équipe.
• Occuper la fonction de chef pendant la réalisation des travaux.
• Veiller aux normes de sécurité pour le bien-être de ses hommes et du public.
• Faire avancer le chantier en tenant compte des impératifs des sous-traitants.
• Diriger les réunions de chantier.
• Informer le maître d’ouvrage.

SYNONYMES DU MÉTIER

• Ingénieure en génie civil

• Ingénieur en construction

Devenir Ingénieur en génie civil : Qualités requises

L’ingénieur en génie civil bénéficie d’abord de nombreuses connaissances techniques. Il ne peut pas se permettre de faire n’importe quoi quand la vie des gens est parfois en jeu. Organisé et doté d’un grand sens des responsabilités, l’ingénieur en génie civil est à l’aise quand il s’agit de s’exprimer en public. Il peut parler de façon claire et concise pour mieux piloter son équipe. Il sait tenir un planning et manager des gens. A l’aise dans le relationnel et la communication, il est aussi toujours très prudent. En effet, il fait particulièrement attention à ce que les normes de sécurité soient appliquées avec beaucoup de rigueur. Il est à même de gérer le stress et les imprévus. C’est un homme d’action autant que de réflexion, capable d’agir vite et bien en toutes circonstances.

Devenir Ingénieur en génie civil : formation nécessaire

Difficile d’espérer devenir ingénieur en génie civil sans pousser jusqu’à un bac + 4 au moins. Dans certains cas, il est possible d’y parvenir avec le Diplôme Universitaire de Technologie (DUT)

Génie civil seulement. Il faut alors avoir beaucoup d’expérience dans les chantiers au préalable et profiter de promotions internes. Pour le circuit classique, le diplôme d’ingénieur en génie civil demande généralement trois ans d’étude. On l’obtient dans le cadre d’une école d’ingénieur Bâtiment et Travaux Publics. Il existe enfin un master professionnel avec différentes spécialisations de plus en plus emprunté de nos jours. Les candidats peuvent alors se spécialiser, dès ce stade, dans un domaine choisi : écoconstruction, énergie, normes environnementales ?

Les avantages pour un ingénieur en génie civil

L’ingénieur en génie civil a la chance d’exercer une profession où le domaine d’intervention est assez vaste. Le bâtiment est un secteur porteur et plutôt stable. Son activité, en outre, est plutôt variée. Il peut s’agir de la construction d’un pont comme d’une piste d’atterrissage, ou encore des emplacements réservés aux arrêts de bus ? Le travail ne manque pas et l’insertion professionnelle se fait donc assez aisément, aussi bien dans des petites et moyennes entreprises (PME) que dans des grandes sociétés.
Les différents métiers
Le projeteur en bureau d’études: Le technicien de bureau d’études a pour mission de réaliser les plans d’exécution destinés au chantier.
Il intervient juste derrière le concepteur (l’architecte pour les bâtiments, l’ingénieur pour les ouvrages d’art).

Il possède de solides compétences techniques ; il sait calculer et dessiner les solutions techniques conçues par les ingénieurs et parfois par lui-même. Son rôle consiste à trouver le meilleur compromis entre les performances, le coût de réalisation et le coût de fonctionnement. Si le projeteur travaille encore ponctuellement sur une table à dessin, son outil de travail principal est une station informatique équipée de logiciels de Dessin Assisté par Ordinateur (D.A.O.) ou Conception Assistée par Ordinateur (C.A.O.)
Cette fonction, accessible directement avec le DUT requiert de bonnes aptitudes à la communication pour pouvoir appréhender les directives de l’ingénieur, les demandes de solutions techniques émanant du chantier, et les souhaits du client.
Les licences professionnelles qui amènent à cette fonction sont celles des domaines Bureau d’études CAO, et Génie climatique
L’économiste de la construction : L’économiste a pour mission de chiffrer les projets. Il aide le concepteur à définir les options techniques les plus adaptées en terme de rapport qualité prix.Il intervient également en entreprise, en collaboration avec les techniciens méthodes pour choisir les matériaux et techniques de réalisation économiques. Cette fonction est accessible directement avec le DUT mais un bon économiste doit avoir une grande culture technique pour être efficace ; quelques licences professionnelles permettent d’acquérir rapidement ces compétences techniques.
Voir les licences professionnelles des domaine Economie, Génie climatique Le Diplôme Universitaire de Technologie

Responsable de bureau d’étude : Le responsable de bureau d’études gère plusieurs projets ; il distribue les diverses études entre les projeteurs, les assiste dans la recherche des solutions techniques les plus adaptées.
Il possède de solides compétences en matière de calculs techniques. S’il ne l’est pas lui-même, il est l’interlocuteur privilégié du concepteur.
Cette fonction nécessite des capacités d’encadrement et de gestion des équipes. ; elle est accessible aux titulaires du DUT ayant poursuivi leurs études : licence professionnelle (Bureau d’études CAO) ou études d’ingénieur.
Le technicien méthode : Le technicien méthode a pour mission de définir, en collaboration avec le chef de chantier et le conducteur de travaux, les méthodes de réalisation les plus adaptées en termes de délai, de coût et de sécurité. Cette fonction est assurée en général par des personnes ayant une certaine expérience du chantier. Les licences professionnelles du domaine Conduite de travaux, conduite de projet permettent d’accéder également à cette fonction.
Le chef de chantier : Le chef de chantier a pour mission de gérer le chantier qui lui a été confié par son entreprise ou par son service technique. Il doit suivre l’avancement des travaux, tant sur le point technique que budgétaire, commander les équipes, gérer l’approvisionnement en matériaux et en matériels.
Cette fonction nécessite des aptitudes techniques mais aussi des qualités humaines pour encadrer, communiquer avec les divers intervenants du chantier, et les riverains et prendre des décisions rapides et efficaces. Elle est accessible aux titulaires du DUT. Cette tâche est assumée aisément par les titulaires de licences professionnelles des domaines Conduite de travaux, conduite de projet, Bâtiment réhabilitation, Travaux publics, Bois, Génie Climatique
Le conducteur de travaux : Le conducteur de travaux à la responsabilité de plusieurs chantiers. Il assure, au préalable, les phases de préparation, définit les différentes opérations de travaux, détermine les moyens à mettre en œuvre et établit le calendrier d’exécution des travaux. Il organise et anime les équipes du chantier ; il suit et contrôle l’avancement technique et budgétaire du chantier.
Il est l’interlocuteur privilégié du client.
La fonction, requiert de solides aptitudes pour le travail en équipe associées à des qualités relationnelles et techniques. Elle est accessible aux titulaires du DUT après quelques années en tant que chef de chantier, plus rapidement après une licence professionnelle (Conduite de travaux, conduite de projet, Bâtiment réhabilitation, Travaux publics, Bois, Génie climatique), ainsi qu’aux jeunes ingénieurs.
Le directeur de travaux : Le directeur de travaux a sous sa responsabilité plusieurs conducteurs de travaux ; il étudie les appels d’offre, négocie et gère les chantiers de tout un secteur géographique.
Il détermine les orientations techniques des chantiers importants. Il est responsable d’un centre de profit.
Souvent issu d’une école d’ingénieur, il a acquis son expérience en tant que conducteur de travaux.

Les métiers du contrôle : De nombreux métiers accessibles après un DUT Génie Civil – suivi ou non d’une poursuite d’étude – existent dans le domaine du contrôle :
– Laboratoires d’essais de matériaux,
– Topographe,
– Organismes de contrôle.
La fonction publique territoriale offre également une palette très variée de métiers :
– Services techniques des villes et des collectivités,
– Maintenance du patrimoine immobilier, etc.

Les licences professionnelles qui amènent à ces fonctions sont celles des domaines Risque, Bâtiment réhabilitation, Travaux publics, Economie, Génie Climatique.

Taggé , , , .Mettre en favori le Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.